La liste noire

  • Arrestations mafia

    L'association

  • Qui sommes nous ?
  • Bienvenue
  • Notre but
  • Nos activités
  • Adhérez
  • Nous contacter
  • Statuts
  • PETITION
  • liste des députés

    Le timeshare

  • Qu'est-ce ?
  • Mafia et Timeshare
  • Discussion sur le timeshare
  • Payer ses charges ?*
  • sociétés de recouvrement
  • Timeshare France
  • la Justice en question
  • Banques Espagne TS
  • Qu'est-ce qu'un trusty ?
  • Défiscalisation
  • Temps partagé dans copropriété
  •  

  • Les textes de loi

  • Les textes applicables
  • La nouvelle directive européenne*
  • la directive en droit français

  • La loi espagnole
  • La loi tunisienne
  • La loi en Floride
  • Loi scélérate de 1986
  • Loi 1986, réformée par lois de 2009, 2014
  • projet loi temps partagé
  • Décret Andorre
  • Jurisprudence Charges
  • Europay Visa
  • Aide: CEC, centre européen cons.
  • Aide Que Choisir ?

    Les arnaques type

  • Banques
  • Eviter une arnaque: DANGER !

  • Opacité contrats
  • Packs Vacances
  • Réductions voyages
  • Recrutement vendeurs
  • La taupe
  • Les rabatteurs
  • Les huissiers et notaires
  • Publicité mensongère
  • Semaine Gratuite
  • Voyages sponsorisés
  • Systeme à points
  • Revente: n'existe pas !
  • Besoin notaire et arnaques
  • L'escroc Palmer

  • Suivi Escroqueries

  • Liste noire
  • Sociétés A à P
  • Sociétés P à V
  • BBVA
  • Bois d'Aurouze.
  • CLUBHOTEL Maeva
  • COGEP / SCF/Interevente
  • Arnaques en France
  • Arnaques à l'étranger
  • Escrocs Grèce/Crête
  • Escrocs dits Bulgares
  • Escrocs Espagne
  • Escrocs Maroc
  • Escrocs Saint Martin
  • Escrocs Thaïlande
  • Escrocs Répub.Dominicaine et Mexique*
  • Escrocs lisbonne
  • HUTCHINSON
  • Key World International
  • Lettres au Maroc
  • Lettre à Mr Zapatero
  • Malibu
  • MARINA
  • Moulin de Connelles*
  • OTE
  • PLANETE
  • PRIVILEGE CLUB
  • Procès Key World
  • JAUSIERS REGIVAL
  • RESA DIRECT
  • RCI, les points,
  • Roca Mare
  • Strategy Conection
  • Sunterra-GVC =Diamond
  • Teneriffe Clubhotel
  • Témoignages divers

    Que faire ?

    Association ADTOVEM

    Lettre aux Ministres 2018

    Les liens Internet

     

     

  • Les responsables
  • Notions de droit
  • Recouvrement Intrum Justicia
  • Centre européen de consommation
  • Demande d'audit

     

  • Ecrivez-nous :

    * = nouveau ou mise à jour

  • RCI

     

    Pourquoi y a-t-il encore tant de gens qui se font prendre dans des soi-disant reventes, ou autres gros mensonges ? Parce que RCI apporte sa caution indirecte à tout un système qui n'est pas encore complètement discrédité en raison des échanges qui ont encore lieu dans le Timeshare, mais qui sont de plus en plus difficiles à obtenir.

    Mais pourquoi RCI vous envoie des sociétés pour monnayer des points ? D'une part parce que de plus en plus de gens ne s'abonnent plus à RCI, d'autre part parce que c'est juteux financièrement ( et ça ne se revend pas bien sûr), enfin pour tenter de contourner la législation sur le Timeshare !

    "PRIVILEGE CLUB" / PRIMAFRANCE, "LOISIRS CONSULTANTS" sont ou ont été mandatées par RCI pour vendre des points, pour son compte, avec au passage de nombreuses indélicatesses.... Lisez ce qui suit sur le système à points..

     

    Questions à RCI

    Nous demandons publiquement à RCI ce qui suit comme étant le strict minimum :

    1)-RCI doit faire une liste de tous les promoteurs des résidences actuelles avec lesquelles elle travaille, avec le nom de la société promoteur et le nom du ou des responsables (exemple: quel est le promoteur des résidences LA DORADA CLUB....).

    -RCI doit faire une liste de toutes les sociétés dont elle a reçu des abonnements ces 10 dernières années, avec le nom véritable et l'adresse des responsables.

    -RCI doit faire une liste de " qui travaille avec qui " : quel promoteur avec quelles sociétés.

    -RCI doit donner la liste des gérants de résidences qui vendent eux-mêmes des semaines et lui ont adressé des abonnements RCI.

    - Pourquoi RCI donne l'adresse de la COGEP pour revendre, alors que celle-ci se fait remettre gratuitement les semaines des gens, qui ont peur des représailles de la part des résidences au sujet des charges, et demande en plus, au titre de ses frais, l'équivalent de 15000 à 20000F !! RCI reçoit-elle une ristourne ?

    Si RCI garde le silence, prétend ne pas faire la clarté sur ses partenaires, ce sera une preuve de sa connivence avec le système des petits et gros mensonges.

     

    Lettre ouverte à RCI

    Le 15-9-04

    Lettre ouverte
    RCI Europe
    BP 464
    75366 Paris cédex 08


    Mesdames, Messieurs,

    Vous ne cessez de dire aux victimes du Timeshare que vous n'êtes pas responsables des arnaques qu'ils subissent lors des ventes ou des reventes de semaines. Et vous transmettez très rarement des renseignements sur des sociétés que vous connaissez pourtant bien. Nous notons cependant que parfois vous déconseillez de faire affaire avec telle ou telle société, par exemple STRATEGY CONNECTION qui vient de se faire proprement déboutée à Paris. Faut-il vous en remercier ?

    Après avoir fait de la publicité pour LOISIRS DIRECT qui a pu ainsi engranger pendant des années des centaines et des centaines de noms et de numéros de téléphone pour des sociétés malhonnêtes en tout genre, vous proposez aujourd'hui aux gens, qui croient pouvoir revendre leur semaine, d'aller demander conseil à la COGEP qui, dans le monde du Timeshare, s'est fait une nouvelle image d'absence de fiabilité…
    Vous semblez accepter également que EVA SUN SHINE puisse, à Malte, parler en votre nom (il en fut ainsi tout l'été 2004), pour faire vendre des semaines de Timeshare et des abonnements à RCI.
    Vous acceptez de continuer à officier comme bourse d'échanges alors qu'il faut s'inscrire 2 ans à l'avance pour avoir quelque chose en Europe qui ne soit pas l'Espagne, et encore. .Des gens qui achètent encore du Timeshare s'estiment trompés en constatant que l'échange ne fonctionne pas correctement.
    Après ces quelques remarques nous vous demandons publiquement ce qui suit comme étant le strict minimum (comme il est indiqué dans notre site) si vous voulez garder une certaine crédibilité :

    -RCI doit faire une liste de tous les promoteurs des résidences actuelles avec lesquelles elle travaille, avec le nom de la société promoteur et le nom du ou des responsables (exemple: quel est le promoteur des résidences LA DORADA CLUB....).

    -RCI doit faire une liste de toutes les sociétés dont elle a reçu des abonnements ces 10 dernières années, avec le nom véritable et l'adresse des responsables.

    -RCI doit faire une liste de " qui travaille avec qui " : quel promoteur avec quelles sociétés.

    -RCI doit donner la liste des gérants de résidences qui vendent eux-mêmes des semaines et lui ont adressé des abonnements RCI.

    Nous vous indiquons que si vous prétendez n'être pas responsable des arnaques, vous pouvez au moins faire la lumière sur les liens qui vous unissent avec les résidences et les sociétés qui vous apportent des abonnements et vous pouvez donner des renseignements sur les sociétés qui vendent et revendent.

    Si RCI garde le silence, prétend ne pas faire la transparence sur ses partenaires pour des motifs soi-disant professionnels, ce sera une preuve de sa connivence avec le système des petits et gros mensonges.

    Nous nous sommes exprimé sur votre système à points qui montre bien que rien ne va plus dans le domaine des échanges, et qui tente de replâtrer un système en faillite, alors tentez au moins de manifester une certaine honnêteté.

    Recevez nos salutations distinguées.

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Lettre à RCI sur l'affaire du PALMS: le 3-4-06

     

    ASSOCIATION DE DEFENSE DES CONSOMMATEURS DE SEMAINES
    EN TEMPS PARTAGE

    Email : infos@tempspartage.org;
    Internet : www.tempspartage.org
    Téléphone : 04 76 40 60 30


    Le 3-4-06
    RCI Europe, Direction
    Bât Exelmans Paris Nord 2
    33 rue de Vanesses
    BP 59389 Villepinte
    95943 Roissy CDG Cédex
    Objeet : l'affaire Palms

    Madame, Monsieur,

    L'ADCSTP a été saisie récemment par des victimes propriétaires de semaines dans la résidence du " Palms Golf del Sur " de Tenerife. Dans le cadre d'une opération de récupération de cette résidence par son propriétaire Hummel Ralph, il leur a été proposé un transfert dans une autre résidence, sur laquelle on reviendra, moyennant une augmentation " modique " des charges de l'ordre de 600 euros par tête.
    RCI, dans divers courriers qui nous ont été remis, a soutenu ce transfert en 2005, s'en est réjouie, et, pour accélérer le processus, a suspendu les échanges avec cette résidence : elle l'a désaffiliée.
    Les raisons avancées : humidité, pertes financières… etc

    Hutchinson a également joué un rôle non négligeable dans cette opération, par conséquent l'OTE également.
    Revenons quelque peu au début de cette histoire. A la fin des années 90, la société UNITED SALES, ayant respectivement un siège social aux Iles Vierges et à l'Ile de Man, vend des semaines de timeshare au Palms et à Chayofa à des touristes français mais plus spécialement anglais, en passant par le trusty HUTCHINSON. Au moment de la signature du contrat, et quasiment automatiquement, les acheteurs se voient contraints, ou fortement incités, à prendre un bonus (placement d'argent) qui doit fructifier et être récupéré par tranche de 5 ans auprès de UNITED PARADISE, apparemment le propriétaire des résidences. Le règlement du contrat ainsi que le bonus font partie d'une seule facture réglée à HUTCHINSON (nous avons un dossier à ce sujet et la police aussi).
    Les acheteurs de semaines se rendent rapidement compte que les bonus font partie d'une arnaque, les sommes n'ayant évidemment pas fructifié et n'étant pas récupérables. UNITED Paradise tentera d'accréditer l'idée qu'elle s'est fait rouler par son gestionnaire à l'île de Man… HUTCHINSON interpellé par notre avocate sur cette question (courriers en notre possession) expliquera que cela ne le regarde pas, qu'il n'a fait que jouer les intermédiaires en tant que trusty… etc, même si l'argent a " transité " par son compte et s'il a couvert cette opération. Des centaines de personnes vont se trouver lésées, dépossédées de sommes importantes (nous remarquerons ici que la méthode de Hutchinson, pour rejeter toute responsabilité, ressemble à la méthode de RCI, qui, bien qu'étant en contact avec tous les vendeurs et revendeurs les plus malhonnêtes, n'est jamais au courant de rien, n'est responsable de rien, et ne communique jamais un seul renseignement)

    Une enquête de police sera menée à Paris à ce sujet sur UNITED PARADISE et HUTCHINSON, mais le juge, pour une raison inconnue de nous, mettra le dossier au placard.
    Nous tenons à rappeler ceci pour bien fixer les choses et comprendre dans quel monde on est dès l'origine de l'opération. RCI connaît l'ensemble de ces sociétés, travaille avec elles, elle est parfaitement au courant des sales affaires qui se traitent sur le dos des touristes, et comment les paradis fiscaux servent à empêcher tout recours possible.

    Début 2005, les possesseurs de semaines au Palms sont " mis au courant " des " difficultés " de cette résidence : charges impayées, risque de faillite, travaux importants à faire, humidité récurrente…etc. Aucun document justifiant ces faits n'est remis aux possesseurs de semaines.
    En août 2005, RCI, pour tous ces motifs, suspend donc l'affiliation du Palms ! Puis en septembre participe à un plan dit " de sauvetage " : les possesseurs de semaines au Palms se voient proposer d'aller dans les clubs COMPASS (de Nexus Leisure), dits affiliés à RCI, moyennant une augmentation énorme des charges, la fin des semaines fixes, aucune assurance de pouvoir prendre les semaines possédées à la suite, aucune évidence dans la possibilité de faire des échanges… le tout dans des résidences plus que quelconques… Mise en cause par des victimes par courrier, RCI répond systématiquement à côté.
    On apprend en même temps par le site CRIMESHARE ceci :
    " 22 octobre 2005
    Horst Hummel vole de l'argent aux impôts espagnols depuis des années. Hummel (avec son fils Ralph) doit 3,2 M€ aux impôts parce qu'il n'a pas payé les taxes du Palms Golf & Country club, de Chayofa et d'autres affaires à Ténérife. Afin d'éviter la prison - (la prochaine audience ayant lieu en Janvier 2006) - Hummel est en train de se débarrasser des propriétaires du Palms de manière à pouvoir vendre ses appartements (encore !) comme maison de vacances pour rassembler l'argent demandé par les impôts.Toléré par l'OTE, RCI et Nexus Leisure l'appuient, RCI en retirant son affiliation, et Nexus en proposant une mauvaise affiliation à Compass Club.
    Hummel, qui est "connu des services de Police" en Allemagne est gratifié comme un exemple de "manager responsable en timeshare" par les grosses têtes (les responsables ?) de Bruxelles "

    Ainsi donc, RCI, pour venir au secours du dit Hummel, de ses amis, aurait monté un mensonge pur et simple et offrirait aux victimes ou de tout perdre, ou de se rallier au plan proposé par Nexus Leisure (opération financière juteuse sur le dos de plus de 1000 possesseurs de semaines…)
    Une AG de ces possesseurs a eu lieu le 29-10-2005. Une majorité aurait répondu Oui au plan proposé. Des victimes s'adressent à nous sur cette question.
    Nous demandons à RCI de fournir les explications nécessaires dans cette affaire. Nous exigeons puisque RCI a couvert cette opération :
    -la restitution des semaines, et des droits attenants, à ceux qui ne veulent pas du plan de Compass, selon le contrat d'origine
    -ou une compensation financière qui serait au minimum de l'ordre du prix originel de la semaine plus les bonus volés.
    En tout état de cause nous donnons pour examen le dossier à notre avocate, et nous envoyons cette lettre aux victimes.
    Recevez, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.….


    PS : cette lettre est mise sur notre site en divers endroits.

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    le système à points ou la qualité des échanges ? Prenez garde !!

    Février 2004...

    Vous avez tous remarqué qu’il est de plus en plus difficile de faire des échanges avec RCI, comme avec Interval International. On vous demande de retenir vos semaines plus d’un an à l’avance et encore, sauf si vous acceptez des destinations en Espagne et à Tenerife, et encore. Si vous demandez la France et l'Europe du nord, vous n’avez pratiquement rien... Vous obtenez facilement des destinations diverses en Amérique, mais il s'agit de voyages très onéreux. Or il: vous est souvent très difficile de savoir un an à l’avance quand vous pourrez partir en vacances.

    Pourquoi ces difficultés ? RCI, comme tous les promoteurs, qui se sont lancés dans le timeshare, ont mangé la poule aux œufs d’or en 20 ans. Ils ont préconisé, au départ, des prix d’achat de semaines exorbitants, auxquels s’ajoutaient des abonnements aux bourses d’échanges, des frais d’échange, et des charges de résidence également exorbitantes et incontrôlables… Résultat : les Tours Operators ont proposé des vacances bien moins chères que le timeshare, et depuis 10 ans les touristes ont cherché à revendre. Ils se sont tous fait escroquer.

    Du coup ils ont, pour certains, déserté pour partie les résidences espagnoles et cessé de payer leurs charges. Du fait de cette désaffection, il y a de moins en moins d’échanges à proposer, car beaucoup de semaines ne sont plus déposées.

    RCI en difficulté cherche alors à transformer le système. C’est cette bourse d’échange qui propose de transformer les semaines de timeshare en système à points , MOYENNANT FINANCES  (qu’est-ce que vous croyez !). Ce que l’on vous a déjà vendu à très haut prix, n’est pas suffisant ; RCI estime qu’il faut ajouter à ce prix une prime pour accéder à des points..Ce système permettrait d'échapper au problème épineux de la dépose des semaines, ce ne serait plus les individus qui déposeraient les semaines puisqu'ils n'en auraient plus.

    Désormais vous n’aurez plus une semaine dans une résidence, mais des points qui vous donneront droit à telle ou telle semaine dans une résidence (de votre choix.., est-il dit) pendant une ou plusieurs semaines. On vous promet que vous pourrez voyager bien mieux dans tous les coins du monde !

    Plus précisément, si vous transformez votre semaine en systèmes à points, vous n'avez donc plus de semaine, vous vous en remettez totalement au réseau RCI, vous lui êtes pieds et points liés. Ce qui était présenté comme étant plus économique devient dans les faits plus onéreux, pourquoi ? (témoignage du 1° juin 2004, sur la base de l'envoi d'un document commenté)

    Vous payez toujours les charges de la résidence où vous serez affecté, sans plus de contrôle qu'auparavent. Le contrôle vous échappe même totalement. Ceux qui voulaient organiser le contrôle des touristes au niveau d'une résidence en seront pour leurs frais.

    Vous payerez systématiquement des frais d'abonnement RCI annuels de 122 euros, avec 50 euros de frais de retard si le paiement n'est pas fait dans les 30 jours qui suivent la date normale de paiement. Vous ne pourrez plus décider de rester dans "votre résidence" de départ pour quelques années sans payer d'abonnement.

    Et vous payerez tout aussi systématiquement des frais d'échange de 94 euros, toutes les années, même si vous choisissez d'aller dans votre résidence de départ puisque vous n'y aurez plus de semaine attitrée. Ces frais d'échange n'étaient payés, auparavent, que si vous faisiez appel à RCI.

    Ceci permet d'améliorer les finances de RCI d'une part, et donne un contrôle renforcé à RCI sur les échanges entre résidences d'autre part.

    Il faut ajouter, de plus, que le système à points est parfois rendu obligatoire, soi-disant parce que la résidence a décidé de passer en bloc au système à points.....

    Questions:

    -Qui empoche l'argent du supplément à financer pour accéder au système à points ? En principe RCI doit se tenir éloigné de toute commercialisation. Qu'en est-il ? N'y a-t-il pas un partage entre le promoteur, le commercialisteur et RCI ?

    -Ce système n'est-il pas un moyen d'échapper aux lois sur le Timeshare pour les nouveaux venus qui achètent directement un système à points ?

    Expérience faite, les résidences concernées par le système à points sont en nombre assez réduit. Et on se garde bien de vous donner en préalable le répertoire des résidences concernées pour les échanges et les points attribués à telle semaine dans telle résidence, ce qui vous interdit de faire un calcul comparatif entre le temps qui vous reste à profiter de votre semaine primitive et le temps que peut couvrir une transformation en points. Il faut accéder d’abord au système à points, payer le supplément pour avoir droit au catalogue explicatif ! Autrement dit il faut acheter quelque chose qu'on ne vous fait pas connaître à l'avance.

    Actuellement RCI fait du chantage : « transformez votre semaine en système à points sinon dans deux ou trois ans, vous n’aurez plus rien »… De toutes façons, vous risquez de ne plus rien avoir rapidement du fait des prix proposés.

    Ne croyez-vous pas que RCI pourrait donner à l'avance un document écrit sur ses propositions pour que chacun ait le temps de juger de quoi il retourne, et que les résidences disponibles devraient être rendues publiques ? Pour quelles raisons cela n'est pas fait ?

    Un démarchage est actuellement fait, pour vendre "RCI Points", par la société LOISIRS CONSULTANTS (5/7 La Cannebière. 13001 Marseille). Dans le document présenté on ne vous dit jamais combien de points peut représenter une semaine de timeshare achetée pour 50 ans par exemple, dont vous avez déjà profité pendant 10 ans, en comparaison avec l'utilisation que vous pourrez faire de vos points. On vous dit seulement ce que divers séjours peuvent représenter en points. Mais quel est le capital total en points ?

    De plus on vous induit en erreur.On vous laisse croire, si vous ne relisez pas plusieurs fois le document qui vous est proposé, que votre capital en points augmente d'année en année par l'ajout des points non utilisés, en partant d'un crédit annuel de 40000 points qui semble inépuisable. L'exemple proposé de 40000 points annuels s'étale sur combien d'années ? Si vous utilisez 20000 annuels sur les 40000 donnés en exemple, les 20000 restant sont portés au crédit de l'année suivante (et heureusement), mais 20000 sont bien déduits aussi du montant total de votre crédit, montant total qui n'est pas donné. On apprend ainsi que votre montant total de points se répartit en X points utilisables chaque année mais pendant combien de temps ?
    Ce genre de raisonnement pervers est typique du Timeshare. Il est fait pour vous tromper. ATTENTION DANGER !

     

    A propos du système à points:

    RCI a fait vendre des points RCI par Loisirs Consultant, un escroc, qui a disparu ou a changé de nom. Egalement par Privilège CLUB, domicilié à Paris.

    En 2006 une victime Al...raconte que Privilège lui a transformé ses semaines en points RCI. Mais elle a la surprise de voir arriver en même temps une facture pour les "points Privilège" et pour les "points RCI". RCI menace "sans paiement pas d'utilisation des points". Autrement dit Privilège s'est approprié les points RCI et le paiement. Mais croyez vous que RCI demande la restitution de l'argent à Privilège ?? Absolument pas. Elle convient qu'il y a des points pour l'une et l'autre.... Dossier à suivre : nous attendons avant de tout publier.

    (Avril 2007)

     

    Témoignage d'une victime.

    février 2004

    "Très bien votre site. Vous auriez dû mettre le tout et l'éditer en livre, ça
    attirerait plus de monde... ceux qui n'ont pas accès à Internet par exemple ...
    Mon mari et moi sommes complètement déçus du time-sharing et des pratiques de
    tous ces criminels.
    Le pire, c'est qu'on s'en veut d'être tombé dans cet énorme piège, nous sommes
    honteux d'avoir été si cons .... nous n'en parlons à personne.
    Ils nous ont gâché notre vie : on a été en dépression et maintenant de nouveau
    ça se répète....
    On nous a arnaqué plusieurs fois, nos économies sont parties depuis 10 ans pour
    le time-sharing, on n'a jamais été dans aucun des pays qu'on a demandés, nous sommes
    "condamnés" à aller à Tenerife depuis 10 ans, alors que je suis du pays x, je
    n'ai jamais pu aller dans mon pays depuis ....
    Je suis "obligée" de prendre mes 3 semaines par an (maintenant on n'en a plus que
    deux - et le comique on nous a f ait payer pour changer et n'avoir que deux semaines !!!! c'est
    le comble !!!!!) .... je ne vois plus ma famille et je ne vais nulle part
    d'autre ... et je n'ai pas d'argent ....
    Ils vous promettent les meilleures vancances du monde, vous pouvez aller
    partout et quand vous voulez......
    Ce n'est pas vrai, je n'ai jamais été nulle part où je demande et je demande le
    choix entre plusieurs mois de l'année, dans n'importe quelle résidence, je
    demande ce qu'il y a de libre !!!!!!
    Voilà cette semaine j'ai demandé à RCI (c'est une femme belge qui me répond)
    une semaine en mai ou juin dans la montagne en France donc dans les Alpes, Savoie etc...
    ils avaient le choix (!!!!) et ce ne sont pas des vacances scolaires ni époque
    de sports d'hiver, la réponse de RCI : "il n'y a rien de libre !!!" ils
    rigolent ou quoi ....?
    Trois jours après j'ai eu eu un monsieur au téléphone: je lui ai demandé alors ce qu'il y
    avait et en riant j'ajoute "je ne vous demande pas le Portugal ni Madère ça
    fait 10ans que là il n'y a rien" !.... eh ben le monsieur me dit que si et il
    me donne les n° des résidences à Madère, je me dis "c'est pas vrai je vais
    enfin pouvoir aller à Madère"! je lui dis "je vous rappelle, pour ne pas perdre
    du temps je regarde vite les résidences par internet ok" ?
    Et je rappelle, je tombe sur la même femme (!) qui me répond qu'à Madère, ça n'est plus libre !!!!!!!!!!!!!!! 10 minutes après, et elle a insisté beaucoup pour savoir qui j'avais eu au téléphone avant, je ne
    savais pas, ils ne donnent jamais leur nom.
    C'est très louche cette affaire vous ne trouvez pas ? Elle garde les semaines
    pour d'autres gens ou je ne sais pas ...
    Puis ils nous promettent aussi que n'importe quelle semaine qu'on achète cela
    n'a pas d'importance car après on change ..... Oui on change mais ça coûte
    beaucoup d'argent, donc pour 3 semaines il fallait payer 3 fois 125 euros pour
    l'échange !!!! les charges s'élèvent à environ 500 euros par semaine par an
    !!!
    Comptez le prix en avion, par personne, ça n'est pas donné non plus ...
    Et le prix d'achat que pour nous ça a été énorme : nous avions une semaine en
    Espagne qui nous a coûté plus de 15.000 euros !!! et nous en avions trois !!!
    Quand je pense qu'avant j'ai été en vacances en République Dominicaine, au
    Mexique, j'allais au Portugal chaque année et on gagnait beaucoup moins que
    maintenant ... mais on prenait le catalogue, on choisissait et hop on partait ..
    tout compris dans notre prix !
    Je ne comprends pas comment on n'en finit pas avec ces pratiques de mafieux,
    comment on n'interdit pas ces gens et pourquoi on ne les obligerait à "racheter" à un
    prix même moindre ce qu'on a acheté... mais évidemment les gouvernements sont
    avec eux, ils sont tous corrompus .... on leur donne plein de fric et des
    semaines pour se taire à ceux qui osent les affronter .... voilà
    Je m'excuse, mais je ne suis pas bien, je dois être en dépression, j'en ai marre .
    ...
    Votre site: ça fait du bien de savoir qu'il y a des gens qui font quelque chose ...
    Meilleures salutations
    C..."
    Belgique (Février 2004)

     

    Témoignage du 12-3-05

     

    "Nous venons vous informer de la visite d'une commerciale commanditée par RCI pour la vente de points; voici le déroulement :
    La société "Privilège" qui serait commanditée par RCI nous avait demandé une entrevue afin de nous expliquer le système de points( voir détails page 17 du dernier catalogue RCI). Le rendez vous a eu lieu ce jour à notre domicile. L'entretien a duré 4 heures selon le déroulement désormais habituel.Privilège se présente comme agence de voyage, faisant partie intégrante de RCI, disposant de nombreux sites d'hébergement,d'accords avec des tours Opérators et des compagnies aériennes (AirFrance, British Airline ,etc..) avec des tarifs à 30% des prix habituels ...un rêve !!. Le tout est payé sur un avoir annuel de points RCI. Ce n'est qu'à la fin de l'entretien que l'on indique le contrat d'achat de la "dotation initiale "( renouvelée par tacite reconduction chaque année)des points sous forme de carte Silver (100.000),Gold (500.000) et Platinum (1.000.000) mais il faut les acheter à la signature du contrat exemple: Gold =20.000 euros , Platinum=30.000 euros cette somme est non récupérable .On paye en plus pour l'utilisation du service: une cotisation annuelle de 30 euros , 30 euros par 10.000 points utilisés sans compter les charges du time share...Nous avons écouté l'exposé avec beaucoup d'attention mais nous n'avons pas souscrit à ce contrat malgré l'intervention téléphonique du "directeur parisien" ( avec accent étranger ) .Nous avons même laissé entendre que nous reconnaissions là une forme d'arnaque connue! En espérant que vous pourrez prévenir les adhérents de cette forme de démarchage organisée depuis peu à l'échelon régional."

    (Il est probable que RCI récuserait son alliance avec la société PRIVILEGE. D'ailleurs rien ne dit que cette société n'utilise pas frauduleusepment le sigle RCI. Rien ne dit à l'inverse que RCI n'est pas complice...on ne sait puisque RCI se tait.)

     

     

    Temoignage et opinion.le 27 mars 2004

    " ...Selon moi, RCI ( que je connais), Interval International (que je ne connais pas) et toutes ces sociétés, soit disant "sérieuses", sont à mettre dans le même panier. Il suffit de voir la teneur des courriers que m'ont envoyé RCI, ainsi que la Résidence affiliée dans laquelle j'ai mes 2 semaines, pour en juger. Que les bourses d'échanges soient complices directement ou indirectement de toutes ces sociétés maffieuses, elles le sont de toutes façons, ne serait-ce de par leur laxisme face aux escroqueries dont sont victimes leurs clients. Moi, mon entreprise et mes produits seraient salis de la sorte, je ne resterais pas les bras croisés, croyez-moi.

    Par exemple, à une de mes questions, à savoir comment la société qui m'a escroqué avait-elle eu mes coordonnées personnelles, la réponse de ma Résidence a été : "nous ne savons pas" ( ! ) et RCI de même. Eh bien moi, je serais une société sérieuse, je chercherais à savoir. Et plutôt que de critiquer les associations de défenses des consommateurs (qui font sans doute des erreurs - qui n'en fait pas) je les épaulerais dans leurs actions, afin de faire le ménage. Non, rien du tout. On se contente de répondre au client : "nous ne savons pas", "nous n'avons pas de service commercial", "nous ne sommes que des gestionnaires", etc ... Bref, "cela ne nous concerne pas", comme disait l'autre. Et quand le client ne paie pas ses charges, on nous menace de poursuites ... euh ... pardon, on nous "explique les procédures" (sic). Nuance. "

     

    Lu dans un témoignage du 10 juin 04 (rubrique Hutchinson)

     

    "L'adhésion RCI peut se faire à deux niveaux :
    - niveau de base (le nôtre à Ténérife), qui nous ouvre quelques portes, mais quelques portes seulement, toutes nos difficultés viennent de là, et ne peuvent que s'accentuer.
    - niveau "complet", qui nous donne une priorité de réservation. C'est d'ailleurs cette priorité qui explique les difficultés rencontrées au niveau de base. D'ailleurs Agathe -qui est adhérente RCI bien sûr- a la carte complète qu'elle exhibe aussitôt, carte différente en effet de la carte que nous possédons."

    (L'ADCSTP n'a jamais entendu parler de deux adhésions à RCI. Sauf avis contraire, nous pensons qu'il s'agit d'un mensonge pur et simple)

     

    Témoignage du 11-8-04.

    (pris dans un message concernant Strategy Connexion):conséquence du système à points.

    "je suis écoeurée de lire que RCI est probablement partie prenante
    dans ces escroqueries. Mon mari et moi faisions partie des gens "plutôt
    contents" de RCI au début et de notre résidence de Sunningdale Village,
    agréable et située sur le golf del Sur. Nous pouvions nous y rendre
    quand nous le voulions, y inviter des amis, il me suffisait même
    d'appeler la résidence et de prévenir ensuite RCI. Mais depuis 2 ans, le
    résidence a été rachetée par le club La Costa qui a instauré un système
    d'échange par points interne, tout en restant partenaire de RCI. Nous
    avons refusé d'acheter des points et de payer davantage. Depuis, plus
    moyen d'échanger notre semaine pour une autre
    , nous avons donc décidé
    d'exploiter le système en nous y rendant seulement pendant la semaine
    qui nous est impartie. Il est clair que nous nous sommes fait arnaquer,
    nous payons une bourse d'échange et ne pouvons plus échanger.
    La lecture de votre site me donne à penser que nous avons été, hélas,
    particulièrement naifs (je viens de vérifier que la société vendeuse de la semaine initiale est
    située sur l'île de Man)"

     

    Témoignage du 18-8-04: Les conséquences des difficultés d'échange avec RCI....

     

    "Bonjour,

    Voila 22 ans que je suis tombé (comme vous le savez) dans le panneau de l'achat d'une semaine en temps partagés au Club Albufeira au Portugal avec comme systeme d'échange la bourse RCI.. Depuis, je suis une "vache à traire" pour ce Club, je n'ai jamais profiter des voyages et il faut un an voir deux ans pour anticiper ces vacances, et en plus repayer..

    En novembre 2003, je me suis fait contacter par une societe espagnole qui était tres interessée par cette semaine avec un tarif très allechant, mais (ce fut une) très grosse anarque. Dès que je la questionnais sur son nom, son responsable de société etc..en bref il fallait que je lui verse 3000 € de frais pour vendre ma semaine.. Bah bien sûr..

    A ce jour, mon bilan (est) fait, je crois que je ne pourrais jamais revendre cette semaine . J'ai perdu gros surtout à mon âge !!

    Maintenant je veux me debarrasser de cette semaine, le club lui me dit qu'ils ne font pas de revente, et RCI ne s'occupe de rien si ce n'est que d' "échange" !..

    Mon sort je pense est fait et ma question est "comment puis je me libérer de ce droit d'aquisition au CLUB et de ne plus payer ses frais qui à ce qui parait seront presque eternels .. C'est à dire que mes enfants, si je ne fais rien, auront encore ses charges à régler.".

    Témoignage d'une victime (pris dans la rubrique de ce nom)

    "Ils vous promettent les meilleures vancances du monde, vous pouvez aller
    partout et quand vous voulez......
    Ce n'est pas vrai, je n'ai jamais été nulle part où je demande et je demande le
    choix entre plusieurs mois de l'année, dans n'importe quelle résidence, je
    demande ce qu'il y a de libre !!!!!!
    Voilà cette semaine j'ai demandé à RCI (c'est une femme belge qui me répond)
    une semaine en mai ou juin dans la montagne en France donc dans les Alpes, Savoie etc...
    ils avaient le choix (!!!!) et ce ne sont pas des vacances scolaires ni époque
    de sports d'hiver, la réponse de RCI : "il n'y a rien de libre !!!" ils
    rigolent ou quoi ....?
    Trois jours après j'ai eu eu un monsieur au téléphone: je lui ai demandé alors ce qu'il y
    avait et en riant j'ajoute "je ne vous demande pas le Portugal ni Madère ça
    fait 10ans que là il n'y a rien" !.... eh ben le monsieur me dit que si et il
    me donne les n° des résidences à Madère, je me dis "c'est pas vrai je vais
    enfin pouvoir aller à Madère"! je lui dis "je vous rappelle, pour ne pas perdre
    du temps je regarde vite les résidences par internet ok" ?
    Et je rappelle, je tombe sur la même femme (!) qui me répond qu'à Madère, ça n'est plus libre !!!!!!!!!!!!!!! 10 minutes après, et elle a insisté beaucoup pour savoir qui j'avais eu au téléphone avant, je ne
    savais pas, ils ne donnent jamais leur nom.
    C'est très louche cette affaire vous ne trouvez pas ? Elle garde les semaines
    pour d'autres gens ou je ne sais pas ..."

     

    Témoignage du 20-8-04.

     

    " Bonjour
    Nous avons été démarché par la societe RCI à Malte pour nous vendre une
    carte d'adherent RCI. Nous n'avons pas adhéré àleur proposition mais tout de
    même gagné un séjour d'une semaine offerte par la sociéte Eva Shun Shine
    basée a PARIS.
    La societe RCI ne figure pas dans votre liste noire mais travaille tout de
    même avec Eva Shun Shine qui elle y figure.Que penser du serieux de la
    societe RCI, qui se vante d'etre un modèle de sérieux?
    Je pense repondre favorablement àl'offre de cadeaux tout en sachant queje
    vais être sollicité sur place.
    Merci de vos reponses et conseil
    Salutations"

    (ce que nous répondons: nous avons déjà vu ce problème à Malte où les touristes sont incapables de dire quelle société les a démarchés car il est évident que ce n'est pas RCI, qui est une bourse d'échanges. Ce sont des émissaires de EVA SUN SHINE qui travaillent pour qui ? En tous cas RCI sait et laisse faire. mais attention aux semaines offertes.... voir notre rubrique à ce sujet)
    ---

     

    Témoignage du 11-9-04.

    Dans AVC: Allegro Vacation Club à Saint Domingue:

    " L'échange RCI : formidable ! Sauf qu'il faut réserver (et payer tout de suite sans annulation possible) deux années de suite la même semaine : très pratique quand on n'est pas retraité !
    3) et plein d'autres choses encore, mais surtout l'énorme mensonge qui change tout et qui est selon moi le fonds de l'arnaque: RCI était censé nous fournir des tarifs d'avion jusqu'à moitié prix sur les caraïbes ( l'adhésion AVC ne couvre que la partie hôtel) : en fait n'importe qui peut trouver moins cher sur le net.

    (Qu'en dit RCI ??)

    Témoignage du 6-1-2005.

    "Nous avons acheté une semaine à Fort Amsterdam Beach Club ( Antilles Néerlandaise),
    associée à un système à points gérés par RCI en avril 2004.

    Les méthodes suivantes ont pu être observées :
    - Démarchage sur la voie publique coté français ( illégal )
    - Promesse de laisser un délai de réflexion et de respecter la législation européenne (non tenus) et encaissement immédiat d' un prélèvement par carte.
    - La pléthore de documents promis sous quinzaine et facturés 200 $ se sont résumés à des catalogues de 2002 et 2003 et livrés 2 mois plus tard.

    - Il n'a jamais été possible d' échanger cette semaine n° 52 avec une autre en juillet ou août, que se soit n' importe où en France, Espagne, Portugal, ou Italie.

    Les n° 979 du "le particulier" et 84 de "60 millions de consommateurs" mettent en évidence
    l' impossibilité de revente et même d' échange de semaines (anticipation de 2 ans nécessaire) "

     

    RCI ne donne plus de catalogue !!

    Que se passe-t-il ? Plus de catalogie disponible ?? Trop de résidences qui ne peuvent plus échanger de semaines ??

     

    Mises en garde

    RCI fait des mises en garde: attention aux reventes, fiez vous à l'OTE "dont l'éthique est très stricte " ! Sans blagues ?

     

    Message du 22-2-05

    "Nous avons récemment reçu un appel téléphonique "étonnant" d'un homme se présentant comme parlant au nom de RCI. Ce monsieur voulait savoir ce que nous pensions de l'organisation, si nous étions satisfaits des services rendus, ou si au contraire nous avions des "doléances" à formuler. Inutile de préciser que les doléances ont été nombreuses, en particulier celle constatant la non disponibilité de destinations qui nous paraissent banales mais qui sont constamment saturées.

    Ce monsieur -et c'est cela contre quoi il faut, pensons-nous, lutter- a demandé à venir à notre domicile privé pour approfondir de vive voix les problèmes évoqués. Une date a même été proposée : le 24 janvier dernier ... Nous avons refusé, et depuis nous n'avons aucune nouvelle, malgré la mention qu'il "rappellerait".

    A notre avis, il faut faire savoir que cet essai d'intrusion dans un domicile privé a été fait; que cette tentative peut se répéter; que n'importe qui peut être au bout du fil; et qu'il convient de se protéger ABSOLUMENT (c'est déjà anormal qu'on ne puisse être tranquille, une semaine durant, quand on "consomme" du temps partagé)."

    INFO du 16-2-05.

    La société Loisir Consultant de Marseille qui était chargée par RCI de vendre des points, de transformer vos semaines en points, et de "racheter" des semaines en Espagne pour les échanger contre des semaines dans des résidences en France, s'est dissoute le 15-10-2004, et Mr Mahy de Belgique est liquidateur ! Sans doutes quelques petites affaires pas très comme il faut...Ceux qui ont eu affaire à cette société peuvent demander quelques explications à RCI.

     

    Message du 12-03-05 sur le système à Points.

    "Suite à votre message du 22 février, nous venons vous informer de la visite d'une commerciale commanditée par RCI pour la vente de points; voici le déroulement :
    La société "Privilège" qui serait commanditée par RCI, nous avait demandé une entrevue afin de nous expliquer le système de points ( voir détails page 17 du dernier catalogue RCI). Le rendez vous a eu lieu ce jour à notre domicile. L'entretien a duré 4 heures selon le déroulement désormais habituel.Privilège se présente comme agence de voyage, faisant partie intégrante de RCI, disposant de nombreux sites d'hébergement,d'accords avec des tours Opérators et des compagnies aériennes (AirFrance, British Airline ,etc..) avec des tarifs à 30% des prix habituels ...un rêve !!. Le tout est payé sur un avoir annuel de points RCI. Ce n'est qu'à la fin de l'entretien que l'on indique le contrat d'achat de la "dotation initiale "( renouvelée par tacite reconduction chaque année) des points sous forme de carte Silver (100.000),Gold (500.000) et Platinum (1.000.000) mais il faut les acheter à la signature du contrat exemple: Gold =20.000 euros , Platinum=30.000 euros cette somme est non récupérable .On paye en plus pour l'utilisation du service: une cotisation annuelle de 30 euros , 30 euros par 10.000 points utilisés sans compter les charges du time share...Nous avons écouté l'exposé avec beaucoup d'attention mais nous n'avons pas souscrit à ce contrat malgré l'intervention téléphonique du "directeur parisien" ( avec accent étranger ) .Nous avons même laissé entendre que nous reconnaissions là une forme d'arnaque connue! En espérant que vous pourrez prévenir les adhérents de cette forme de démarchage organisée depuis peu à l'échelon régional."

    Message du 5-8-05.

    Il nous est communiqué que RCI écrit le 8-4 -05 à un client qu'elle a avisé et averti l'APAF (seulement elle...) des comportements de "Strategy Conection" !!! Cette société nous a fait un procès (ADCSTP et APAF) en 2004, et a perdu... Si nous devions attendre les conseils de RCI, et ses avertissements dans Holiday Magazin, nous aurions déjà mis la clef sous la porte !! RCI n'avertit de rien du tout !

     

    Lettre d'une victime du 26-4-06 à RCI: Lettre demeurée sans réponse.

    (Nous publions intégralement ci-dessous une lettre un peu longue mais remarquablement argumentée sur le point fondamental suivant: Comment peut-on retenir un échange 2 ans à l'avance, alors que RCI exigte le paiement des charges pour faire un échange, et alors que les résidences font payer les charges une fois l'an pour l'année en cours... ?? RCI ne répond pas pour savoir comment on fait...Si ! "prenez un système à points" )

     

    "Madame ou Monsieur,

    A la suite d'un échange obtenu tout récemment, vous avez adressé par mail, le 4 avril dernier, un questionnaire d'évaluation de vos services, dans lequel il était possible de "citer des points spécifiques qui pourraient être améliorés". Le cadre dédié aux remarques éventuelles de l'adhérent était trop petit pour permettre de développer lesdites remarques, ce qui explique ce courrier séparé.

    Nos remarques portent sur les conditions de dépôt dans la bourse d'échange, et par voie de conséquence les conditions d'échange.

    Nous avons pu en effet constater, à plusieurs reprises, l'impossibilité de déposer dans la bourse d'échange des semaines pour lesquelles les charges ne sont pas encore payées.

    Nous avons acheté des périodes en 1982, et depuis 24 ans, CLUBHOTEL-MULTIVACANCES nous envoie les appels de charges seulement deux mois avant la période détenue. Avec la meilleure volonté, les charges ne peuvent donc pas être payées deux ans à l'avance. Chaque fois, nous les payons par retour du courrier. Chaque fois, CLUBHOTEL encaisse notre chèque dans un délai très variable (allant de 8 jours en 1999 et 2000 à 55 jours en 2003 - voir document n° 1 ci-joint).

    Corrélativement, on peut déplorer le fait suivant : CLUBHOTEL envoie l'appel de charges 2 mois avant la période considérée. Mais si (comme cela s'est produit pour nous en 2003) le chèque est encaissé au bout de 55 jours, le constat des charges "officiellement" payées se fera seulement 5 jours avant le début de la période. Comme vos conditions générales d'adhésion prévoient un dépôt au plus tard 2 semaines avant, il devient donc alors impossible de "déposer". Vous n'êtes certes pas responsable des retards d'encaissement par CLUBHOTEL, mais nous pensons néanmoins utile de porter cet élément à votre connaissance. Vous allez peut-être répondre que, au terme de l'article 1.3 "la décision d'acheter du temps partagé ne doit pas être basée sur les avantages que nous espérons tirer dans le cadre du programme d'échange R.C.I.", mais CLUBHOTEL en fait pourtant l'un de ses arguments de vente. Et puis quand même, si plus aucun Propriétaire en temps partagé ne souhaitait plus jamais recourir à des échanges, qu'elle serait alors votre raison d'exister ?

    Dans votre catalogue (édition 2006-2007) il est marqué :
    à la page 19 et à la page 20 : "vous pouvez effectuer votre dépôt pendant la période allant de 2 ans à 2 semaines avant la date de début de votre semaine"
    à la page 19 et à la page 20 : "un échange peut être demandé pendant la période allant de 2 ans à 46 jours avant la date à laquelle vous avez prévu de voyager".
    dans le tableau synthétique de la page 20, il est marqué qu'un voyage par échange peut avoir lieu 1 an avant la semaine déposée.


    Trois ou quatre fois par an, vous nous adressez un planning de vacances, comprenant un volet "formulaire de dépôt" sur lequel on peut lire : "conditions générales : en déposant votre période avec R.C.I., vous certifiez que vous avez payé ou procèderez en temps voulu tous les frais de maintenance et frais accessoires relatifs à cette période…." Nous relevons d'ailleurs que dans ce tableau pré-rempli, vous avez d'ores et déjà inscrit nos semaines de 2008 ; ce qui laisse, là encore, supposer que nous pourrions déjà les déposer. Alors que, bien évidemment, les charges de 2008 ne sont pas encore payées.

    De la même façon, si on procède à un dépôt via votre site Internet, on arrive à un certain stade de la procédure à une fenêtre intitulée "vérifiez votre dépôt" dans laquelle ont peut lire (voir document n° 2 ci-joint) : "en déposant votre période avec R.C.I., vous certifiez que vous avez payé ou procèderez en temps voulu tous les frais de maintenance et frais accessoires relatifs à cette période…."

    Toutes ces dispositions se trouvent confirmées dans vos conditions générales d'adhésion (réactualisées) telles qu'elles sont imprimées dans votre catalogue (pages 369 et 370) et dont l'article 9-5 stipule : "en déposant chez nous vos droits de Propriété en temps partagé, vous nous déclarez et nous garantissez que les évaluations de frais de maintenance, impôts et autres frais dues au titre de la Propriété en temps partagé à la date de dépôt ont été versés, et ceux qui parviendraient à échéance après la date de dépôt seront payés en temps et en heure".


    Ces dispositions figurent également sur votre site Internet que nous venons encore de consulter ce jour, et que nous reproduisons ci-dessous par un "copier-coller" :
    6.3 Lorsqu'un Adhérent dépose ses Droits de Séjour auprès de RCI, il déclare et garantit à RCI :
    a. - qu'il a ou aura le droit légal d'utiliser ou d'attribuer l'utilisation des Droits de Séjour déposés et de tous autres équipements de la résidence auxquels il a accès pendant la période déposée;
    b. - que les Droits de Séjour déposés n'ont pas été et ne seront pas cédés, loués, proposés ou mis à la disposition de tiers (sauf dispositions des clauses 10 et 15.2 ci-après);
    c. - que le Droit de Séjour est, dans la mesure ou l'Adhérent est au courant, en bon état d'utilisation et
    d. - que tous les frais d'entretien, taxes et autres charges (qu'ils soient perçus par la société de gestion de la Résidence Affiliée ou par un tiers) exigibles au titre de la détention du Droit de Séjour à la date de dépôt ont été acquittés et que tous ceux qui seront exigibles après la date de dépôt seront acquittés à leur date d'échéance conformément aux règles établies par la Résidence Affiliée dans laquelle l'Adhérent détient ses Droits de Séjour. Si un Adhérent ne s'est pas acquitté des frais d'entretien ou d'autres charges à la date d'échéance RCI peut, à la demande de la Résidence Affiliée, suspendre les avantages d'échange de l'Adhérent en relation avec ce Droit de séjour jusqu'à ce que les montants en suspens, et notifiés à RCI par la Résidence Affiliée, soient acquittés. L'adhésion peut être résiliée ou le renouvellement d'adhésion refusé au cas où la Résidence Affiliée annule ou reprend possession du Droit de Séjour de l'Adhérent et que ce dernier ne détient aucun autre Droit de Séjour dans une autre Résidence Affiliée.
    (nous nous permettons, au passage, de constater que les "conditions générales d'adhésion à R.C.I." imprimées sur votre catalogue - édition 2006-2007 - sont différentes de celles diffusées sur votre site Internet où elles demeurent identiques au catalogue de 2003 et n'ont donc pas été réactualisées des modifications récentes).

    Nous n'arrivons donc pas à comprendre pourquoi vous n'appliquez pas la possibilité de dépôt de semaine(s) dans un délai pouvant aller jusqu'à deux ans avant la semaine détenue, conformément à ce qui est prévu dans les conditions d'adhésion que avez vous-mêmes avez édictées.

    D'autant plus que l'article 14 de vos conditions d'adhésion précise : "nous nous réservons le droit (sans remboursement) d'annuler un échange confirmé si vous n'avez pas réglé l'estimation de vos frais de maintenance ou toutes autres charges semblables relatives à votre Propriété en temps partagé à la date due".

    "À la date due", c'est-à-dire quand CLUBHOTEL-MULTIVACANCES nous envoie l'appel de charges (seulement deux mois avant la période considérée, faut-il le rappeler). Car c'est bien l'appel de charges qui rend seulement alors le Propriétaire en temps partagé "redevable" envers la Résidence affiliée.

    On imagine mal un adhérent R.C.I. qui vous aurait déjà payé des frais d'échange (au demeurant non négligeables : 145 euros/semaine, soit une augmentation de 67 % en 10 ans) renoncer à son projet de voyage en ne payant pas ses charges quand la Résidence affiliée les lui réclamera, alors qu'il sait que nous annulerez l'échange sans lui rembourser les frais d'échange. Il serait perdant sur toute la ligne : frais d'échange perdus, voyage annulé, et peut-être même son adhésion à R.C.I. serait-elle résiliée, en vertu de l'article 14.4. Il faudrait être inconscient et parfaitement stupide.

    Feriez-vous donc si peu confiance à la parole de vos adhérents, qui, en vertu de l'article 9-5 de vos conditions d'adhésion, s'engagent, en déposant leur semaine, au paiement des charges ?

    En outre, au titre de l'article 14.4, "vous vous réservez le droit d'annuler de manière permanente les droits d'échange, de résilier l'adhésion de l'adhérent en cas de violation des présentes conditions générales d'adhésion". C'est dire que les risques encourus sont nuls pour R.C.I., mais entiers pour l'Adhérent. C'est dire aussi que, en cas de non-paiement des charges, ce n'est pas R.C.I. qui est lésé, mais uniquement la Résidence affiliée puisque, aux termes de l'article 4.1 de vos conditions générales "R.C.I. et le promoteur, l'agent commercial, l'administrateur, l'association des propriétaires, et la direction de la Résidence affiliée, sont des entités séparées et distinctes, et R.C.I. n'est associée avec aucun d'entre eux. Le programme d'échange R.C.I. et les produits et services vendus par ou pour le compte des Résidences affiliées sont également séparés et distincts". C'est dire enfin que, s'il est parfaitement légitime d'exiger de l'Adhérent qu'il respecte vos conditions générales d'adhésion, l'Adhérent pourrait peut-être espérer, en contrepartie, que ces conditions lui soient effectivement bien appliquées par R.C.I.

    Mais il y a peut-être cependant un point de votre réglementation que nous ignorons. Et ce courrier n'a pas d'autre objectif que le souhait d'être informé de ce qui nous aurait peut-être échappé. Nous voulons seulement comprendre.


    Exception faite de ce point précis (mais qui nous paraît cependant très important) nous n'avons qu'à nous féliciter de votre service d'échange, que nous avons utilisé à plusieurs reprises depuis nos 24 années d'adhésion à R.C.I., par Internet ou par téléphone : rapidité, courtoisie, efficacité, conseils judicieux, satisfaction de nos demandes.

    C'est pourquoi nous ne doutons pas que, compte tenu des qualités qui sont les vôtres, vous allez apporter la réponse à nos interrogations.

    Nous vous avions fait un courrier similaire le 3 février 1999, mais il n'a jamais reçu de réponse. Mais puisque, par ce mail du 4 avril dernier, vous nous invitez à "citer des points spécifiques qui pourraient être améliorés", nous supposons que vous êtes dorénavant à l'écoute de vos adhérents.

    Nous vous remercions par avance de votre réponse, et nous vous prions d'agréer, Madame ou Monsieur, l'expression de notre considération distinguée."