La liste noire

  • Arrestations mafia

    L'association

  • Qui sommes nous ?
  • Bienvenue
  • Notre but
  • Nos activités
  • Adhérez
  • Nous contacter
  • Statuts
  • PETITION
  • liste des députés

    Le timeshare

  • Qu'est-ce ?
  • Mafia et Timeshare
  • Discussion sur le timeshare
  • Payer ses charges ?*
  • sociétés de recouvrement
  • Timeshare France
  • la Justice en question
  • Banques Espagne TS
  • Qu'est-ce qu'un trusty ?
  • Défiscalisation
  • Temps partagé dans copropriété
  •  

  • Les textes de loi

  • Les textes applicables
  • La nouvelle directive européenne*
  • la directive en droit français

  • La loi espagnole
  • La loi tunisienne
  • La loi en Floride
  • Loi 1986, réformée par lois de 2009, 2014
  • projet loi temps partagé
  • Décret Andorre
  • Jurisprudence Charges
  • Europay Visa
  • Aide: CEC, centre européen cons.
  • Aide Que Choisir ?

    Les arnaques type

  • Banques
  • Arnaques à l'étranger

    Eviter une arnaque: DANGER !

  • Opacité contrats
  • Packs Vacances
  • Réductions voyages
  • Recrutement vendeurs
  • La taupe
  • Les rabatteurs
  • Les huissiers et notaires
  • Publicité mensongère
  • Semaine Gratuite
  • Systeme à points
  • Revente: n'existe pas !
  • Besoin notaire et arnaques
  • L'escroc Palmer

  • Suivi Escroqueries

  • Liste noire
  • Sociétés A à P
  • Sociétés P à V
  • BBVA
  • Bois d'Aurouze.
  • CLUBHOTEL Maeva
  • COGEP / SCF/Interevente
  • Arnaques en France
  • Escrocs Grèce/Crête
  • Escrocs dits Bulgares
  • Escrocs Espagne
  • Escrocs Maroc
  • Escrocs Saint Martin*
  • Escrocs Thaïlande
  • Escrocs Répub.Dominicaine
  • Escrocs lisbonne
  • HUTCHINSON
  • Key World International
  • Lettres au Maroc
  • Lettre à Mr Zapatero
  • Malibu
  • MARINA
  • Moulin de Connelles*
  • OTE
  • PLANETE
  • PRIVILEGE CLUB
  • Procès Key World
  • JAUSIERS REGIVAL
  • RESA DIRECT
  • RCI, les points, le Palms
  • Roca Mare
  • Strategy Conection
  • Sunterra-GVC =Diamond
  • Teneriffe Clubhotel
  • Témoignages divers

    Que faire ?

    Association ADTOVEM

    Aux Députés Sénateurs

    Lettre aux Ministres 2012*

    Les liens Internet

    GREVE DES CHARGES*

     

  • Les responsables
  • Notions de droit
  • Recouvrement Intrum Justicia
  • Centre européen de consommation
  • Demande d'audit

     

  • Ecrivez-nous :

    * = nouveau ou mise à jour

  • Marina Baie des Anges

    Sociétés dissoutes

    Villeneuve Loubet

    6 résidences, 6 SA avec des actionnaires

    La Présidente du conseil d'administration des 5 SCA: RV1, RV2.... a décidé de mettre au vote en 2006 le principe de la création d'une nouvelle SCI "Marina Active" qui pourrait racheter pour un euro les actions des périodes des mauvais payeurs (auxquels l'administration ne parvient pas à faire payer leurs charges). Cette proposition a été votée en 2006. C'est ainsi que les actions de Mr Palcolago, indélicat notoire (qui doit 11 838 euros de charges en décembre 2005), et les actions de société Proget (qui doit 56979 euros de charges en décembre 2005), la SARL EUROGER (qui doit plus de 50000 euros), ont été mises en vente forcée pour 1 euro !!! avec celles d'actionnaires individuels défaillants (étrangers, morts sans héritiers, disparus...) après approbation des différentes AG de SCI. Mais les actionnaires qui veulent se débarrasser de leurs actions, et qui voudraient bien qu'on les leur revende pour un euro, se voient refuser cet avantage, au motif qu'ils ont les moyens de payer leurs charges, et surtout que la justice peut les obliger à payer...

    Mais, comme de toutes façons, il y a eu peu de succès à ces ventes aux enchères, même pour un euro, cela signifie que le marché est inexistant. Les documents des SCA expliquent en effet que les actions proposées à la revente par Marina ne trouvent aucun acheteur, aucun acquéreur potentiel..

    Fait intéressant: Une mise en demeure d'un liquidateur italien a dû être retirer de la vente forcée organisée par Marina; c'est ce que la société Proget dans RV5 a obtenu ??? Pourquoi ??? (débit de 11000 euros). Aucune explication donnée...

    Les sociétaires désirant sortir des SCI en donnant leurs actions à Marina Active ou en les lui vendant 1 euro, sont donc éconduits. Jusqu'à présent Marina ne poursuivaient pas les mauvais payeurs, aujourd'hui (décembre 2007), elle a décidé de les poursuivre.

    Autrement dit, au moment même où le système du timeshare français est particulièrement décrié, en faillite potientielle, au moment où il faudrait que les gestionnaires des SCA et SCI décident de faire modifier les statuts pour les transformer par exemple en SCI et SCA locatives, en tous cas au moment où il faudrait réfléchir sérieusement pour trouver une issue acceptable pour toutes les parties, Marina décide d'assigner les gens en justice, c'est à dire principalement des personnes âgées. Les propriétaires de résidences, comme les gestionnaires de ces SCI et SCA, ont une mentalité de féodaux, désireux de prolonger des privilèges exorbitants, dans un engagement perpétuel que la justice peine et tarde à reconnaître, car ce serait dire publiquement que cet engagement perpétuel est une réminiscence du servage.

     

    QUESTION subsidiaire: Comment se fait-il que l'indélicat Palcolago, la société Proget, la société Euroger se voient mis dans les mauvais payeurs insolvables !!??

    Entre compères de l'immobilier, définit-on comme on veut qui est un mauvais payeur insolvable ?? Les victimes individuelles, qui ne sont pas indélicates, se voient elles mises en demeure de payer !

    Décembre 2007

     

    On apprend par ailleurs que par contrat du 8-8-2002 entre Monsieur Palcolago et la gérante Véronique Lo, les parties entendaient collaborer à la commercialisation de parts sociales ou actions dans les immeubles Marina Baie des Anges, Auron, Menton, Villefranche sur mer...
    Mr Palcolago avait acquis des parts dans les résidences Marina, mais n'entendait pas en payer les charges. Qu'à cela ne tienne, entre compères on s'arrange !!

    (Palcolago est condamné comme "escroc" en 2008, mais ça ne change rien à l'affaire, il est insolvable...)

    Parmi les sociétés mauvais payeurs on trouve encore:


    -On trouve aussi : DEPSA GROUP, c'est à dire WORLD WIDE HOLIDAY (un copain de Christine Pambouc de Resa Direct) doit 3519,18 euros, et dans Marina 1 elle doit 1311 euros;


    -Enfin la société CARLOPPI doit à Marina 285695, 71 euros !!

    Intéressant tout cela.
    Avec de telles dettes, comment Marina Service s'arrange ?? En faisant payer les petits associés certes, mais on ne connait pas tous les dessous de ces affaires...

    On dit que Pierre et Vacances a acquis des appartement en compropriété dans Marina ou est actionnaire...

     

    Lettre à Marina de l'ADCSTP
    Le 5-4-07


    Mme Véronique Lo
    Marina Service
    Marina Baie des Anges
    BP 49
    06271 Villeneuve-Loubet


    Madame,
    Mr et Mme B....... (RV2 et RV5) nous fait part de leurdossier et de la lettre que vous leur envoyez le 27-3 dernier.
    Je me permets de vous faire les remarques suivantes en tant que Psdte de l'ADCSTP.
    Mme B..... vous a régulièrement fait part de son désir de revendre ses actions de société, habitant très loin et étant âgée, ainsi que son mari. Vous n'avez jamais fait l'effort au cours des dernières années de proposer ses actions à la revente, en conséquence de quoi il apparaît que ces actions ne valent rien.
    La preuve de l'absence de valeur de ces actions réside dans votre proposition, faite à toutes les RV en 2006, de créer une nouvelle société " Marina Active " qui rachèterait les actions des individus insolvables ou disparus pour 1 euro l'une. Parallèlement vous avez organisé des mises aux enchères (février 2007) mais vous aviez signalé dans de précédents courriers que les actions mises aux enchères trouvaient difficilement des repreneurs.
    Vous êtes donc actuellement dans la situation d'une usurière qui réclamerait des intérêts (des charges) sur la base d'un capital nul en actions de société.
    Mme B..... vous a fait la proposition de céder ses actions à Marina Active pour un euro l'une. Vous avez refusé. Elle vous a fait la proposition de les mettre aux enchères.
    Vous répondez que " les mises en ventes " judiciaires " répondent à des critères précis d'insolvabilité ". Jusqu'à présent vous aviez parlé de " mises en vente forcée dès lors qu'il n'y a pas d'acquéreur potentiel " (lettre 11-12-06) ; est-ce cela que vous appelez des mises en ventes judiciaires ??
    Toujours est-il que nous avons constaté avec surprise que vous avez fait adopter le principe d'une " mise en vente publique des actions des actionnaires défaillants ". Nous notons les appellations diverses, utilisées par vous, pour parler de la même chose.
    Nous avons noté que les actions de Mr Palcolago, indélicat notoire (qui doit 11 838 euros de charges en décembre 2005), ainsi que celles de la SARL EUROGER (qui doit 6766,95 euros) et les actions de la société Proget (qui doit 56979 euros de charges en décembre 2005) ont été mises en vente forcée, avec celles d'actionnaires individuels défaillants…..
    Nous nous posons la question de savoir dès lors ce que signifient les " critères précis d'insolvabilité ", car ni Palcolago, ni Proget, ni Euroger ne sont insolvables ! N'y a-t-il pas des critères variables selon la qualité des actionnaires ?? Il faudra bien que vous répondiez de cela en cas d'assignation devant la justice de quelques petits actionnaires qui ne veulent plus payer leurs charges parce que'ils ne peuvent plus utiliser leurs semaines. Il ne peut pas y avoir deux poids deux mesures.
    Et toute la vérité doit être dite concernant les actionnaires défaillants : qui sont-ils et dans quelle situation sont-ils ? Apparemment aucun conseil de surveillance ne peut répondre à la question ? Quel rôle jouent les conseils de surveillance par rapport à ces problèmes ?

    Nous apprenons encore que vous venez d'être condamnée avec les directions de RV1, RV2, RV4, RV6 pour licenciement abusif dans un cas curieux intéressant, puisqu'il s'agit de quelqu'un qui serait témoin d'une affaire de malversations qui vous intéresserait ?

    On cause beaucoup de malversations dans les résidences de timeshare où le montant des charges est incontrôlable et incontrôlé, mais si réellement il y avait, en plus, des malversations prouvées, nous vous demanderions un peu de réserve vis-à-vis des petits actionnaires honnêtes qui sont devenus trop âgés pour profiter de leurs semaines ou qui n'ont plus les moyens de payer leurs charges.

    Il serait tout à votre honneur d'envisager une reconversion de ces SCI de timeshare en SCI mixtes : copropriété, locations, timeshare… ce dernier étant décrié et n'intéressant plus grand monde, sauf ceux qui sont encore jeunes et qui ont de bonnes semaines.

    Nous comptons sur vous pour envisager de reprendre les actions de ceux qui vous le demandent.

    Recevez, Madame, nos salutations distinguées.

    Il va de soi que nous publierons cette lettre dans notre site.

     

    Véronique LO répond:

     

    Marina Immobilier
    GESTION ET TRANSACTIONS IMMOBILIERES
    Marina Service SAS - Marina Baie des Anges - BP 49 - 06271 Villeneuve-Loubet Cedex

    - Standard : © 04 93 22 10 10 +
    fax 04 93 22 11 01
    - Charges : © 04 93 22 10 40
    - Locations : © 04 93 22 10 00
    fax 04 93 22 12 63
    - Transactions : c 04 93 22 10 02
    fax 04 93 22 12 63 Association de défense des
    consommateurs temps partagé
    e mail : marinasenice@wanadoo.fr
    Mme CHARTIER
    Site internet : www.marina-senice.fr 2 Place Beaumarchais
    38130 ECHIROLLES
    Marina, le 27 juin 2007
    Madame,

    Nous accusons réception de votre courrier du 5 avril concernant le dossier de Mme BOURIN.

    Le fait de signer un mandat de vente n'exonère pas le paiement des frais de fonctionnement. Mr et Mme B…. ont acquis ces périodes en 1981 pour la RV2 (HO1 quinzaine de septembre) à Marina Baie des
    Anges et en 1986 pour la RV5 (02F 188 2` quinzaine de juin) à Auron, station du Mercantour à 1800 mètres d'altitude.

    De part votre fonction vous n'êtes pas sans savoir que la valeur des périodes de temps partagé est quasiment nulle car les demandes sont faibles. Ces personnes ont-elles seulement essayer de revendre directement ou de donner ces périodes ?

    Nous faisons donc notre possible pour revendre les actions. L'opération de Marina Active n'avait pour but que de libérer les actionnaires du poids grandissant des périodes en déshérence dont ils assurent les charges. L'achat à l'euro symbolique et la revente des périodes aux prix fixés par le conseil d'administration est d'ores et déjà un succès puisque plus du tiers de toutes les périodes ont trouvé preneur auprès des actionnaires actuels et de leurs relations.
    L'intégralité des sommes est reversée à la RV2 et nous avons encaissé les charges 2007 des périodes vendues (même les périodes dont les dates sont antérieures à l'achat) .
    Marina Active n'avait pas pour vocation de racheter les autres périodes. Les périodes de Mr et Mme BOURIN seront mises aux enchères quand l'assemblée des actionnaires le décidera, dans l'attente, l'assignation est lancée et le Tribunal statuera en septembre.
    Nous appliquons les statuts et la Loi avec toutes ses lacunes. Votre association pourrait s'occuper de la révision de cette Loi, votée en vitesse devant une assemblée vide un 6 janvier 1986 et dont les décrets d'applications n'ont jamais été rédigés.

    Pour ce qui est de la résidence vacance n°5, cette société devrait être dissoute par anticipation à la fin de l'année et vos clients ont répondu favorablement.

    Le reste de votre courrier n'est qu'accusations gratuites et diffamations qui sont le reflet de votre incompétence notamment en matière juridique

    Nous vous prions d'agréer, Madame, l'expression de nos salutations distinguées

    MARINA SERVICE Véronique L
    FNAIM GESTION ET TRANSACTIONS IMMOBILIERES
    Syndic Cartes professionnelles N° 1219 G et N° 3066 T 1
    FNAIM Préfecture A.M. - Établissement habilité de Tourisme par arrêté préfectoral N° HA006980008 - Garantie : Caisse de Garantie de la FNAIM, 89, Rue de la Boétie - 75008 PARIS ORPI
    n'engage Siège social : Marina Service : S.A.S. au capital de 45 000 € - R.C. Antibes B 037121340 - APE 703 C N° Infra Communautaire : FR 78037121340

    (les caractères gras sont de nous)

     

    Novembre 2007; la résidence RV4 a été dissoute en 2006 avant terme, il va en être ainsi de RV5 à Auron fin (vote réfués en décembre 2007 mais ça n'est que aprtie remsie) puis de RV1 et RV2.. Mais Marina décide de traîner les "mauvais payeurs" devant les tribunaux, des gens qui n'ont jamais pu revendre leurs parts même pour un euro..

    Janvier 2008: préparatifs pour vendre les immeubles.

    Marina Service, gérant des SCA, et syndic des copropriétés se trouvant dans les résidences "marina Baie des Anges", décide de vendre les immeubles abritant du temps partagé, avec la complicité obligée des CA des SCA. C'est une bonne chose, les associés vont enfin être libérés ! nous souhaitons qu'ils votent pour la dissolution de leur SCA. Ceci étant, Marina Services poursuit, au même moment, en justice les mauvais payeurs pour ne pas perdre une miette des charges dont on ne sait pas en fait ce qu'elles contiennent réellement.

    Egalemente, avant même la dissolution de celles-ci, Marina Services cherche des repreneurs par l'intermédiaire de l'agence lyonnaise Brussiaud de Villard, dans une note signée Bernard Cocagne. Cette note n'est pas diffusée aux associés, elle est même secrète, et pour cause. Les propositions de prix pour la reprise immobilière des appartements semblent avoir été tellement élevées que cela pouvait paraître scandaleux aux yeux des associés. Car l'opération immobilière envisagée (compromis pour le 20-2-08, et acte authentique le 17-3-08) risque d'être très juteuse... mais peut-être pas pour les actionnaires..

    Mars 2008:

    Dissolution le 15 mars de RV2. Les actionnaires toucheront une petite somme pour leur période, moins les charges dues. L'immeuble serait déjà sur le point d'être vendu pour plus de 3 millions d'euros. Nous en saurons plus long bientôt.

     

    Mai 2008

    Marina services, le gérant des SCI, a mis au tribunal pour charges impayées deux personnes de RV2 fin 2007. Dès janvier 2008 il est annoncé que la SCI de RV2 va être dissoute. L'avocat de Marina Services, à la dissolution en avril, annonce que le dossier de ces personnes est radié, et Marina Services se rembourse ses frais d'avocat sur la valeur des parts des deux personnes en question !!!
    Marina Services ne doute de rien, ni son avocat. Le dossier n'est pas radié, c'est un mensonge. Les personnes en question vont demander l'annulation de leurs charges, le remboursement des frais de Marina, le remboursement de leurs propres frais pour procédure abusive !

    Janvier 2009

    Hélas le tribunal de Cannes en juge autrement. Certains considèrent qu'il serait habituellement très courtisé par le lobby immobilier. Est-ce possible ? Il considère que l'assignation des victimes n'est pas un abus, au moment où la dissolution est engagée ! Et il oblige à dissocier cette question de celle du prélèvement abusif des frais de procédure de Marina sur ce qui devrait revenir aux personnes assignées, lesquelles ont payé un avocat pour se défendre, et considèrent, qu'elles ont été trompées sur toute la ligne. Elles doivent faire un recours au tribunal sur cette même question, mais devant probablement la même juridiction de Cannes !!!